Eduquer son chiot, c’est ?

Posté par le déc 20, 2013 dans Blog éducation canine, Chien, Non classé | 0 commentaire

Eduquer son chiot, c’est ?

Eduquer son chiot, c’est ?

S’y prendre le plus tôt possible et dans la bonne humeur. L’idéal étant de prendre un maximum d’informations avant son arrivée au sein de votre foyer. www.dogconseil.com a été conçu pour cette raison. Le forfait de 6 mois à 8,9€/mois vous permet d’accueillir votre chiot dans les meilleures conditions.

On ne peut pas demander à un chiot d’être autre chose qu’un animal social de quelques semaines. Pour l’instant, toutes ses interactions étaient orientées vers sa mère et sa fratrie. Il passait sa journée à manger, dormir, jouer entre chiots, mordiller, découvrir son environnement…

Une fois au sein de votre foyer, la première chose à faire est de l’accueillir chal­eureusement et de le guider dans sa nouvelle vie avec les humains. Nos règles et interactions sont bien différ­entes. Son éducation prendra du temps. Ne soyez pas exigeant ou ferme au départ. Avec les chiots, nous devons nous armer de patience mais heureusement ils apprennent plus vite que la lumière. L’important est de leur montrer qu’ils peuvent avoir confiance en nous, de leur enseigner ce que l’on attend d’eux et le reste suivra.

La partie eduquer son chiot de DogConseil est consacrée à tous les appren­tissages importants qu’un chiot doit posséder pour s’intégrer har­monieusement dans notre société. Votre tâche est vaste puisque rapidement il doit apprendre à ne plus mordiller, à ne pas détruire nos affaires person­nelles, à savoir rester seul sans stress, à devenir propre, à accepter la frustration, à apprécier être manipulé par tout le monde, à être sociable, joueur et avoir appris que nous écouter était une merveilleuse chose. Notre site est là pour vous aider.

 

Pour être un bon GUIDE, vous devez :

1. Respecter et répondre à ses besoins naturels :

. Lui donner de l’affection.

. Aménager son environnement.

. Le promener une  heure par jour.

. Lui donner des activités physiques et mentales spécifiques.

. Le sociabiliser avec ses congénères.

. Lui faire découvrir tout plein d’environnements différents et vivre une multitude d’expériences.

. Le nourrir avec des aliments de qualité et prendre soin de sa santé.

Vous trouverez sur www.dogconseil.com un guide introduction pour bien gérer l’arrivée de votre chiot.

 

2. Passer du temps à éduquer son chiot :

1. Le Superviser : chaque interaction avec votre chiot est une opportunité pour l’éduquer et surtout lui montrer ce que vous attendez de lui. Pour cela, vous devez le plus souvent possible avoir un œil sur lui afin d’agir selon les étapes qui suivent.

2. Anticiper ou interrompre les mauvaises habitudes : 2 points sont indispensables dans cette étape. Utiliser un interrupteur positif, pour stopper le chien dans son action indésirable, (et oui ! on peut interrompre un chiot autrement qu’en lui disant Non !) et contrôler son environnement. Si vous ne pouvez pas le superviser, mettez-le dans un environnement où il ne pourra pas produire de comportement indésirable (parc à chiot, pièce dédiée) ou donnez-lui suffisamment d’activité pour qu’il n’ait rien d’autre à faire (un Kong fourré,  jouet interactif).

3. Rediriger et renforcer les bons comportements : Après avoir interrompu la mauvaise habitude de votre chiot, vous devez le rediriger vers un comportement de remplacement qu’il est souhaitable de renforcer. De cette façon il apprendra à faire le bon choix.

4. Prévenir la réapparition de ces comportements : Contrôlez son environnement pour éviter qu’il ne reproduise le comportement que vous souhaitez voir disparaître (Ex : s’il aboie derrière la fenêtre, bloquez-lui en l’accès).

5. Créer des routines, pour savoir que faire et comment agir à chaque instant : Pour aider son chiot à avoir confiance en nous et en son environnement, il est très important de savoir garder notre calme. L’idéal est donc de prévoir à l’avance nos réactions, dans telle ou telle situation (pendant que vous cuisinez, mangez, lorsqu’un invité arrive chez vous, lorsque vous croisez un autre chien, etc.) afin d’être le moins hésitant, frustré ou en colère possible.

Conseils : Ne punissez pas les comportements indésirables (aboiements, destructions, sauts, propreté) mais ne les ignorez pas non plus.

Cherchez la cause qui provoque ces comportements gênants (ennui, besoin naturel, stress, peur, demande d’attention) et remédiez-y. N’hésitez pas à demander de l’aide auprès d’un professionnel. N’attendez pas que votre chiot ne produise ces comportements indésirables. Renforcez de suite ceux que vous souhaitez à la place. Ex : leurrez la position “assis” avec une friandise avant que votre chiot ne vous saute dessus. Répétez, répétez, répétez.

 

Devenez membre de www.dogconseil.com et profitez des conseils d’un éducateur canin comportementaliste pour bien commencer la vie avec votre nouveau compagnon.