Mon chiot n’est pas propre! Comment faire?

Posté par le jan 2, 2014 dans Blog éducation canine, Chien, Comportements, Non classé | 0 commentaire

Mon chiot n’est pas propre! Comment faire?

La clé de l’apprentissage de la propreté est de s’appuyer sur les instincts naturels de votre chiot. S’il peut l’éviter, il préfère ne pas faire ses besoins dans son coin à lui (aires de repas et de sommeil habituelles).

www.dogconseil.com vous donne tous les conseils que vous devez savoir avant l’arrivée de votre chiot. Eduquer son chiot

Pour apprendre à son chiot à devenir propre, nous vous conseillons :

 

 

1. D’établir une zone de vie (repas, repos, zone de sécurité) pour votre chiot.

Commencez par établir un milieu de vie pour votre chiot. C’est un petit espace confiné comme un parc à chiot, une partie de la cuisine ou une caisse en plastique… Installez-y un lit, ses gamelles, ses jouets et os à mâchouiller. Les premiers jours, il risque d’éliminer également dans cet endroit, mais une fois qu’il considèrera cet espace comme son chez soi, il va essayer d’éviter de le souiller. Votre chiot, hormis la nuit, ne doit pas rester plus de 2 heures sans sortir de cet espace de vie.

Vous devez suivre un planning et le laisser dans sa zone de vie uniquement lorsque vous ne pouvez pas le surveiller. Sinon gardez toujours un œil sur lui pour être prêt à intervenir.

Photo de Iban, l’un de nos chiots membres.

 

2. D’établir un coin toilette pour votre chiot :

Vous devez établir le coin toilette pour votre chiot. Jusqu’à ce qu’il développe une forte habitude, il est important de toujours l’accompagner afin de pouvoir le féliciter et le récompenser pour lui montrer ce que vous attendez de lui.

Pour rendre les choses plus facile pour vous et votre chien, vous devriez mettre votre chiot sous un planning précis et noter les heures :

. De ses repas, ses siestes, ses séances de jeux, l’heure des promenades, ainsi que celles auxquelles il a fait ses besoins et les heures des accidents éventuels. Des horaires réguliers aideront à régler les habitudes de votre chiot. Si vous savez quand votre chien a besoin de faire ses besoins, alors vous saurez quand il faut l’emmener à son coin toilette.

Une fois que votre chien élimine systématiquement dans son coin toilette et ne salit plus sa tanière (sa zone de vie) en vos absences, vous pouvez commencer à étendre sa place dans votre maison.

" apprendre la propreté à son chiot "

3. De suivre les règles d’un bon apprentissage de la propreté :

. Prévenir les accidents. Il faut surveiller en permanence votre chiot lorsqu’il est à l’intérieur comme à l’extérieur. Utilisez sa zone de confinement quand vous ne pouvez pas avoir un œil sur lui.  Cette place est dédiée à votre chiot quand vous ne pouvez pas assurer une surveillance à 100%.

 

. Récompenser votre chiot s’il fait ses besoins à l’extérieur. Pour cela vous devez le féliciter “bravo”, “c’est bien…” à la seconde où il commence à faire ses besoins. Puis récompensez votre chiot avec une friandise une fois qu’il a terminé.

. Créer une routine : exemple de procédure du matin :

1. Au réveil, sortez votre chiot de sa zone de vie (caisse, pièce dédiée, parc à chiot) et emmenez-le directement à l’extérieur en laisse ou dans vos bras. Si possible, emmenez-le toujours au même endroit, son coin toilette (une place que vous souhaitez renforcer pour l’avenir, ex : pelouse).

2. Lorsqu’il commence à faire ses besoins, félicitez-le. Offrez-lui une friandise quand il a terminé. Ne rentrez jamais de suite à l’intérieur. Le fait de faire ses besoins ne doit pas être synonyme de fin de promenade.

3. Jouez un peu avec votre chiot à l’extérieur, il est probable qu’il refasse un petit pipi après.

4. S’il ne fait rien dans les 10-15 minutes, lors de votre première promenade du matin, rentrez et remettez-le de suite dans sa zone de confinement pendant 10 à 15 minutes, le temps de vous prendre un café, puis essayez à nouveau la même procédure. L’important est de pouvoir récompenser votre chien pour l’action d’avoir fait ses besoins à l’extérieur.

 

Autres conseils :

. Sortez votre chiot peu de temps après ses repas, ses siestes, des séances de jeu et en moyenne considérez devoir le faire toutes les deux heures. 6 à 8 sorties par jour entre l’âge de deux et quatre mois peuvent être nécessaire puis 3 à 4 sorties devraient suffire par la suite.

. Quand un accident se produit à l’intérieur, interrompez-le immédiatement. Ne soyez pas sévère dans votre façon de le faire ou votre chiot se méfiera de vous et il sera plus difficile de le superviser. Prenez-le dans vos bras et emmenez-le à l’extérieur. Félicitez-le et récompensez-le s’il termine ses besoins dehors. Soyez patient et agissez toujours de la même manière.

. Nettoyez ces accidents avec un nettoyant enzymatique (souvent synonyme de nettoyant Bio) car cela détruit les résidus de protéines.

. Soyez patient, ils apprennent vite.

 

Les erreurs courantes à éviter :

 

Punir votre chiot. Il est important de ne pas réprimander votre chiot en cas d’accident. Cela  ralentit le processus d’apprentissage. Surtout pas de punitions tardives lorsque vous rentrez à votre domicile. Il est également inutile et inapproprié de lui mettre son nez dans sa propre urine. Les chiens qui sont punis apprennent à faire pipi en cachette, ce qui rend l’apprentissage à l’extérieur plus difficile. L’air coupable du chiot, que décrivent beaucoup de propriétaires n’est pas un signe de culpabilité mais un signe d’apaisement, par peur que le maître se fâche encore sans raison. Cette mauvaise interprétation pousse les propriétaires à surenchérir les punitions car ils pensent que le chiot sait qu’il a mal fait. Il n’en est rien et cette méthode complique grandement l’apprentissage de la propreté.

Ne pas utiliser une zone de confinement si vous ne pouvez pas surveiller votre chiot à 100% (les deux premiers mois de sa vie dans son nouveau foyer). Si sa zone de vie n’est pas correctement mise en place, votre chien peut montrer des signes de stress (aboiement, gémissement). Assurez-vous que votre chien aime être dans sa zone de vie! Prenez le temps qui lui faut pour la considérer comme un endroit agréable et sécurisant (ex : qu’il y fasse ses siestes) – Pour cela, laissez la porte ouverte au départ, donnez-lui à mangé dedans, y mettre des jouets et des objets à mâchonner, pensez à toutes les choses qui pourrait encourager votre chiot à vouloir rester dans cet endroit. Devenez membre et regardez la section “apprendre à mon chiot à rester seul“  http://www.dogconseil.com/education-du-chiot/apprendre-a-son-chiot-a-rester-seul/

Ne pas le récompenser lorsqu’il fait ses besoins à l’extérieur ou utiliser un mauvais timing lorsque vous récompensez votre chiot (10 secondes après qu’il a fait ses besoins). Félicitez-le lorsqu’il commence “c’est bien, bravo” et récompensez-le dès qu’il a fini (ni avant, vous l’interrompriez – ni 5 secondes après, c’est trop tard).

Commencez par lui donner accès de suite à toutes les pièces de votre foyer alors que vous ne savez si sa vessie et ses intestins sont complètement vides. Le premier mois, laissez-le dormir et jouer dans votre foyer (hors de sa zone de confinement) seulement quand il peut être supervisé par vous ou après une bonne promenade.

Ne pas suffisamment sortir son chiot.

• Si votre chiot n’est toujours pas propre à l’âge de six mois, contacter votre vétérinaire et un comportementaliste pour vous faire aider dans cet apprentissage important.